Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Actualités

Tèt Kale Bouda Preval : L’opposition à Martelly battue à plate couture par l’alliance PHTK, OPL et alliés

Tét Kale Bouda Preval

Port-au-Prince, (Touthaiti) --- La nomination de Enex Jean Charles au poste de Premier Ministre en remplacement de Fritz Jean a été la consécration de la victoire de l’alliance PHTK, OPL et alliés sur l’opposition plurielle et affaiblie qui a combattu les dérives de l’apprenti dictateur Michel Martelly pendant près de 5 ans. En donnant un vote de non confiance à l’homme de sainte Suzanne la meute PHTK, OPL et alliés ont lancé un message politique clair, elle ne veut pas d’un " outsider " à tendance progressiste et elle ne veut pas non plus entendre parler de commission de vérification et de commission d’audit administrative indépendante. Qui était plus que parfait pour ce poste qu’un haut fonctionnaire complice de tous les crimes politiques et économiques de ces 12 dernières années, tant par actions que par omissions que Enex Jean Charles, conseiller spécial de Preval, de Martelly et secrétaire général du conseil de ministres, avec rang de ministre témoin et acteur privilégié de toutes les dérives de ces 5 dernières années. Qui dit mieux pour assurer la continuité que de mettre le cerveau de la décomposition de l’état à la tête de la primature. Une combinaison détonante « Tet Kale bouda Preval ».

Même si les conditions dans lesquelles Fritz Jean avait été nommé sont déplorables, premier ministre d’un gouvernement de facto, mais tout le monde connaissait les positions politiques et les orientations économiques de l’ancien gouverneur de la banque centrale, il l’a décrit avec luxe de détails dans ses publications, son livre et surtout une vidéo (voir ici) dans laquelle il a démontré que le modèle d’économie de rente dans lequel nous vivons en Haiti arrive à sa fin et qu’il faut mettre en place une société post rente, moderne avec un modèle de développement capable de permettre au pays de sortir du sous-développement. C’est en réalité ce qui a effrayé la meute rétrograde des PHTH, OPL et alliés, ce n’était pas une question de Premier ministre de même tendance politique lavalassienne que le président Privert comme l’a claironné le sénateur contesté et baron de l’Artibonite Youri latortue de même que Gary Bodeau l’homme dit-on des 200 sacs de riz qui a «  kidnappé et séquestré «  les députés de l’APH pour les forcer à respecter leur allégeance à un vote de non confiance au premier ministre avorté Fritz Jean.

La meute PHTK, OPL et alliés ont eu gain de cause, ils ont imposé le premier ministre même s’il avait été proposé par les alliés de Privert, ils contrôlent le ministère de l’éducation nationale avec un ministre de l’Artibonite en action AAA de Youri Latortue et bien d’autres encore. Alors que les figures prédominantes de ce qu’était l’opposition n’ont eu que les miettes,  Simon Desras à l’environnement et au ministère de la défense inexistence et Marie France Claude au ministère de la condition féminine.

L’opposition a été minée de l’intérieur par des agents doubles de la dimension de Sauveur Pierre Etienne qui claironnait a qui voulait  l’entendre qu’il était contre l’accord du 6 Février, qui avait permis le départ sans casse de Michel Martelly et la mise en place du président de facto Jocelerme Privert, qu’il qualifiait de coup d’état de 4 sénateurs alors qu’il participait personnellement aux tractations pour imposer Edgar Leblanc un ancien secrétaire général de l’OPL comme président puis comme premier Ministre selon ce qu’avait rapporté au Micro de Marvel Dandin de radio Kiskeya un député de l’OPL qui était dégouté par l’attitude du secrétaire général de l’OPL et docteur en radotologie.

A la fin de la journée, le G8 de plus en plus affaibli avec des déclarations et des fables de Lafontaine de Sauveur Pierre et de Hector Anacasis qui ont expliqué sans vergogne comment ils complotaient pour faire un coup d’état lors du départ de Martelly et qu’ils ont été pris de court par d’autres « koudetaman » plus intelligents qu’eux au sein du sénat. Nous sommes en pleine déconfiture de l’opposition qui soit dit en passant n’a pas le support de certains directeurs d’opinions et de media très influents. Elle se retrouve en mode décomposition et Privert d’enfoncer le couteau dans la plaie de surcroît en utilisant la politique prévalienne qui consiste à démobiliser les soldats du béton en leur promettant de partager avec lui le gâteau très sucré du pouvoir politique alors que théoriquement son gouvernement ne devrait durer que 90 ou 120 jours. Nous sommes en plein dans une séance de poker menteur.

Dans cette traversée du désert de l’opposition ou du moins de ce qui en reste et ceci malgré les prises de position héroïque entre autre de Me Andre Michel , le président de la chambre contestée des députés Chozel Chancy a déclaré sur Magik9 qu’il était contre la formation d’une commission de vérification électorale pour les élections du 9 Aout et du 25 octobre car il est inconcevable, selon lui, que des députés déjà intronisés au parlement puissent être révoqués par une commission que le parlement ne reconnaitra jamais. Donc, nous sommes dans une impasse politique qui s’annonce et qui sera déterminante dans les prochaines semaines et les prochains mois pour l’avenir du processus électoral.

La nouvelle ligne de front

La nouvelle ligne de front politique pour les prochains mois sera d’une part, entre ceux ( PHTK, OPL et alliés) qui veulent la suite du processus sans la vérification, mais qui proposeront une évaluation cosmétique et qui ne veulent pas entendre parler d’une commission d’audit de l’administration de Martelly et d’autre part, les progressistes ceux qui au contraire sont pour une commission de vérification indépendante en profondeur du processus électoral du 9 Aout au 25 Octobre 2015 avec un mandat dont les décisions seront appliquées par le CEP et de plus qui veulent la formation d’une commission administrative indépendante d’audit du gouvernement de Michel Martelly.

Nous nous dirigeons tout droit vers un autre mur et personne ne sait ou n’ose poser la question au nouveau premier « Tet Kale bouda Preval » nommé par Privert avec l’assentiment des Tet Kale, OPL et alliés. Quelle est la position de Enex Jean Charles sur le dossier de la commission de vérification électorale et sur celle de la commission indépendant d’audit ? Seul lui et ses alliés ont la réponse à ces questions pourtant cruciales pour l’avenir du pays. Le pays et tous les acteurs politiques doivent connaitre en avance la position des dirigeants politique pour pouvoir anticiper et predire comment demain sera fait, tel n’est pas le cas dans ce pays particulier ou singulier ou l’on confond science politique avec « mèt dam » et coup bas.

Tout Haiti