Actualités

Vidéo: Démission de Laurent Lamothe, Mise en place d'un gouvernement de facto

lamothe-demission

C'est Laurent Lamothe lui même qui a déclaré, vu la démission du cabinet ministériel ! entendu que le premier ministre est le premier des ministres donc la démission du cabinet ministériel et de ce fait celle de Laurent Lamothe comme premier ministre et ministre de la planification lui font obligation de rechercher un vote de confiance du parlement comme l'exige la constitution de 1987 originale et amendée.

En assumant la fonction de premier ministre sans le vote de confiance du parlement qui lui confèrerait sa légitimité, Laurent Lamothe devient de ce fait un premier ministre de Facto.

Nous voici donc dans un pays  où la société civile, la presse dans sa majorité et les plus hautes autorités morales du pays et même le cardinal ferment les yeux ou cautionnent un gouvernement de facto composé d'au moins 7 anciens militaires tortionnaires ou putschistes dont l'objectif fondamental est de se débarrasser de la constitution et d'instaurer un régime de dictature dont ils sont si fiers.

En démissionnant de son poste, Laurent Lamothe devrait avoir une décharge de sa gestion en tant que gestion des deniers publics avant de reprendre la fonction de ministre de la planification au moins.

Nous prenons notre responsabilité de citoyens de designer ce gouvernement comme un gouvernement de facto. D'ailleurs, Martelly n'a pas attendu janvier 2015 pour se débarrasser du parlement. Le chef des bandits légaux menace d'appliquer l'article 12 de l'accord d'El rancho / Chibly Langlois et il a pris un décret à la place d'une loi du parlement pour fixer le salaire minimum ou il a réduit le salaire des ouvriers de la sous traitance de 300 gourdes à 225 gourdes et ce malgré l'existence d'une loi qui en dit autrement.

Tout Haiti,

 A Lire Aussi: